Évaluation des pertes de gains professionnels futurs en cas de mise à la retraite anticipée (Civ. 2ème 18 janvier 2018)

 

Les juges ne peuvent pas estimer ces pertes de gains sur la base d’une perte de chance de travailler jusqu’à 60 ans s’ils ont constaté que la victime aurait travaillé de façon certaine jusqu’à cet âge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *