Je suis victime d’un accident de la route : comment recueillir des preuves

Nous vous conseillons de faire intervenir les forces de police.

Le rôle de la police est de recueillir :

– votre version des faits

– recueillir les témoignages des tiers à l’accident

– de prendre des photos et des relevés des lieux de l’accident

Nous vous conseillons également de conserver les coordonnées des témoins de l’accident et de prendre des photos des lieux de l’accident.

Enfin, n’hésitez pas à prendre contact avec un avocat spécialisé en réparation dommage corporel ou bien une association de victimes qui pourront vous assister tout au long de votre indemnisation.

N’hésitez pas à nous contacter.

2 Responses to Je suis victime d’un accident de la route : comment recueillir des preuves

  1. BEAREZ le 29 juin 2013 à 17 h 44

    Bonjour,
    Pourriez m’aider à trouver une association de victimes accident de la route.
    Mon assureur semble gérer difficilement mon dossier et j’aurai besoin de conseils.
    Merci.

  2. Kévin le 18 avril 2016 à 17 h 39

    Bonjour,

    J’ai été victime d’une violence routière avec délit de fuite de la part de l’agresseur, j’ai appelé la police, par la suite celle-ci m’a dit que même si je déposais plainte, elle serait classée sans suite.

    De plus, je n’ai aucun témoin, mais j’ai pu relever la plaque d’immatriculation. Mon véhicule à subit des dégâts, mais pas celui de l’agresseur. Apparemment je n’aurai aucun recours… Car d’après la police j’ai très bien pu inventer les faits.

    Je suis très traumatisé par la façon dont ce sont déroulé les faits (pourchassé, arrêté brutalement par l’agresseur…).

    A qui m’adresser, que faire ? N’ai je aucun droit sauf celui de subir et d’assumer seul les frais des dégâts causés à mon véhicule (qui est peut être bon pour la casse) ? Véhicule qui est mon seul moyen de locomotion.

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *