La Cour de cassation élargit la définition du préjudice d’agrément (2ème Civ. 29 mars 2018)

Le préjudice d’agrément répare non seulement l’impossibilité de pratiquer régulièrement une activité spécifique sportive, mais aussi la limitation de la pratique antérieure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *