Le refus du patient de subir une intervention chirurgicale réparatrice aggravant son handicap suite à une erreur médicale engage la responsabilité du centre hospitalier :

Un enfant est opéré en urgence d’une fracture du coude, dans un centre hospitalier garde une ankylose complète en raison d’une erreur médicale constituée par la réduction imparfaite de la fracture.

Suite à l’aggravation de son état, liée à l’apparition d’une déformation évolutive de la main, et même si le patient a refusé une nouvelle intervention réparatrice proposée par le centre hospitalier, il peut demander la réparation des préjudices subis au centre hospitalier.

Voir en ce sens l’arrêt du Conseil d’Etat du 3 décembre 2010, n°334622

One Response to Le refus du patient de subir une intervention chirurgicale réparatrice aggravant son handicap suite à une erreur médicale engage la responsabilité du centre hospitalier :

  1. goncalves das neves le 25 octobre 2015 à 23 h 25

    Bonjour
    Je vous écrie cette émail pour la raison suivante je me suis fait opéré des cuisse lifting,lipossusion et ils ont couper le surplus de peau j’ai eu une infection nosocomiale à ce jour j’ai d’autre complications suite à l’intervention je me suis fait opéré le 20 mars 2015 et jusqu’à aujourd’hui je suis toujour en arrêt de travail aider moi .
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *