Médecin généraliste en service d’urgence et erreur de diagnostic :

Un enfant subit un traumatisme du bras. Le médecin généraliste ne décèle qu’une simple fracture, alors qu’il s’agit en réalité d’un traumatisme plus grave et plus rare.

Le médecin est responsable en raison de la faute caractérisée par l’erreur de diagnostic ayant conduit au traitement inadapté et au retard de prise en charge.

En effet, il est obligé déontologiquement de s’abstenir, sauf circonstances exceptionnelles, d’entreprendre ou de poursuivre des soins, ou de formuler des prescriptions dans des domaines qui dépassent ses connaissances, son expérience et les moyens dont il dispose.

 Voir en ce sens : Civ 1, 25 Novembre 2010, n°09-68631

One Response to Médecin généraliste en service d’urgence et erreur de diagnostic :

  1. DELAHAIS-VERSTRAËTEN le 29 mars 2011 à 12 h 42

    Madame, Monsieur,
    Le 1er décembre dernier, mon fils âgé de 17 ans a été victime d’une agression volontaire (coup de pied au niveau de la tempe).Emmené au service des urgences de l’hôpital Rosenberg de Lillebonne par un surveillant, M. lénard, médecin urgentiste de garde a examiné mon fils et lui a fait passer une radio. Gaétan souffrait de vertiges, voyait double et a même vomi à l’hôpital.
    Ce médecin de garde a déterminé un hématome de la tempe, déterminé une journée d’ITT et a prescrit des antalgiques et des antiinflammatoires pendant huit jours.
    Il n’a même pas donné la fiche de conduite à suivre après un trauma crânien.

    Informée le lendemain, après avoir écouté le descriptif de la situation, j’ai pensé qu’il fallait réagir vite. Je suis une ancienne intervenante du SAMU.

    J’ai donc emmené mon fils au service des urgences d’un hôpital du Havre.
    Gaétan a été examiné par une urgentiste qui vu les symptômes a prescrit un scanner en urgences. LA CONCLUSION A ÉTÉ FRACTURE DU PLANCHER DE L’ORBITE DROITE AVEC INFILTRATION DE GRAISSE OCULAIRE DANS LE SINUS.
    Gaétan a été gardé en observation la nuit, examiné par un neurologue et une ITT de 30 jours sous réserves a été délivrée.

    À ce jour (J+118)Gaétan fait des séances d’orthoptie, cependant il garde des séquelles, il ne peut pas regarder en l’air avec son oeil droit, a toujours du mal à accommoder, et un point noir se promène dans son oeil.

    J’ai donc porté plainte contre M. Lénard auprès de Monsieur le Procureur de la République du Havre.

Répondre à DELAHAIS-VERSTRAËTEN Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *