Perte de chance et obligation d’information :

Dès lors que le professionnel n’apporte pas la preuve d’avoir informé son patient des éventuelles complications, ce dernier a perdu une chance de refuser l’acte médical pratiqué à l’origine des complications, même si il avait bénéficié d’un délai de réflexion d’un mois pour refuser l’intervention.

Voir en ce sens : 09/03328

2 Responses to Perte de chance et obligation d’information :

  1. Yves-Marie MARTINEZ le 4 avril 2017 à 10 h 07

    Je viens de vous joindre pour vous faire part d’un problème que je ressenti à la suite d’une opération et de la pose d’une prothèse totale du genou droit en date du 18 Février 2013.
    Dans la salle de réveille l’anesthésiste m’a posé un bloc fémoral à visee antalgique et au cours de cette opération en me piquant dans l’aine droite, il ml’a touché le nerf fémoro-cutané. Je vous ai donné tout les détails.
    Je reviens sur un point qui me parait trés important avant cette opération le médecin qui m’a opéré avait préalablement pratique sur moi, une artroscopie. Les deux interventions de ce chirurgien se sont déroulées sans aucun problème.
    Ce qui me fait réagir c’est que j’ai préalablement a ces interventions passé 2 visites avec les anesthesistes qui devaient s’occuper de moi. A chaque fois, j’ai vu des anesthésiste différent de celui qui intervenait au bloc opératoire.
    Je veux bien qu’on lui ai transmis les rapports établis par ses collègues mais il est anormal qu’un médecin avec autant de responsabilités n’ait pas consulté le patient qu’il doit anesthésier. Pour votre information mon anesthésiste est maintenant à la retraite et ne peut plus etre géné dans son activité professionnelle et ses deux collègues (Medecins étrangers)ne sont plus ici.
    Je n’ai donc jamais été informé d’une éventuelle complication qui m’aurait permis de refuser que l’on pratique sur moi ce bloc féméral à visée antalgique en me piquant dans l’aine dans une zone critique située à proximité immédiate du nerf fémoro-cutané.
    Très cordialement à vous.
    Yves-Marie MARTINEZ

    • Accicorps le 3 décembre 2017 à 9 h 53

      Nous vous proposons de contacter l’association par le formulaire de contact.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *