Tabagisme et licenciement :

 

M. A a été licencié par son employeur pour insuffisance professionnelle et manquements, parmi lesquels le non-respect des consignes, l’employeur lui reprochant de fumer sur le lieu et pendant le temps de travail.

La société B a été condamnée à payer à cet employé des dommages-intérêts pour licenciement sans cause réelle et sérieuse.

Voir en ce sens : Chambre sociale de la cour de cassation, 18 mai 2011, n°09-42223

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *